ninabel

Utopiste amateur... mais où va le monde ...

Vendredi 7 mars 2014 à 22:51

 Il fut un temps où je regardais des dramas jusqu'à pas d'heures, trouvant toujours de nouvelles excuses pour ne pas faire ce que je devais faire pour pouvoir retourner dans ces univers d'aventures romantiques complexes. Rien que pour avoir ce sentiment de satisfaction et de niaiserie dès qu'ils leur arrivaient quelques choses de bien. Je les enguelait pour qu'ils arrêtent de faire leur mijauré et décident de s'embrasser. Je maudissais l'innocence coréenne.
Pendant ces moments-là, j'arrêtais tout. Je ne sortais plus le soir, ne faisait absolument rien dans la maison et m'habillais à peine si je n'avais pas besoin de sortir. Je me sentais mélancolique, écoutant de la musique douce et écrivant sur mon blog mes sentiments. Je me disais qu'avec un copain et des amis j'irais mieux. Je me plaignais un peu, trouvait des excuses à cette addiction et surtout continuait. Jusqu'à ma prochaine crise.

Aujourd'hui. Je n'ai pas changé pour un sou à ce propos. Sauf que l'assume. Je raconte les histoires rocambolesques à mes amis, à mon copain. Il finit par regarder avec moi et critiquer tout ce qui se passe. Mais ça ne me dérange pas. Parce ce qu'il ne me juge pas là dessus. Je peux bien faire ce que je veux. Il finit juste par venir m'embêter pour réclamer des câlins. Et à ce moment-là, il n'y a bizarrement plus aucun problème pour que je lâche mon épisode.

Je pensais avoir changée depuis deux ans. Mais au final, pas tant que ça. Juste que je commence de plus en plus à m'assumer, à accepter celle que je suis et à m'affirmer. Accepter mes défauts mais aussi mes qualités et ce qui plait chez moi. Maintenant je connais tout ça. Maintenant je sais qu'on m'aime, pour celle que je suis et non pour celle que je veux paraître. Je connais mes faiblesses mais aussi mes forces. Je sais que j'ai grandi, je commence à accepter et à avoir envie d'un poste à responsabilité. J'ai rencontré des personnes importantes, qui ont pris du temps pour moi et m'ont parlé ouvertement.

Aujourd'hui, je peux dire qui je suis et ce que j'ai envie de faire. Au final, je n'ai pas changé. J'ai accepté de me rencontrer, et ce que j'ai appris de moi-même m'a plus.
Et mine de rien, ça fait un bien fou!
Bon, j'ai toujours besoin de trouver des preuves dans l'appréciation des autres.
Mais au moins je le sais et je travaille là dessus.
Laissez moi du temps
Zut

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast