ninabel

Utopiste amateur... mais où va le monde ...

Mardi 28 février 2012 à 22:11

"Quelque part dans un endroit sans importance, des doigts tapent sur le clavier d'un ordinateur. La pression des doigts produit des lettres sur l'écran. Et les lettres s'assemblent en mots. Allongée dans la pénombre, une jeune fille étale des pensées sur un écran. Un logiciel de prise de note comme confident. Si quelqu'un la voyait ainsi, il l'a prendrait sûrement pour une apparition et passerait son chemin. Le visage rendu livide par la lumière de l'écran, la chambre dans la lumière tamisée d'une lampe noire, la jeune fille semble immobile, presque morte. Le seul mouvement l'animant est le déplacement de ses doigts sur le clavier. En tendant l'oreille, le curieux pourrait entendre la voix douce et triste d'un chanteur accompagné d'un piano. La musique semble romantique, amoureuse, lointaine.

 

Qui est donc cette personne a qui l'on prête de l'attention ici ? Ce n'est personne. Une parmi tant d'autres. C'est en cela qu'elle est intéressante. Une jeune fille au milieu de nul part, au milieu de tout et de rien. Qu'elle soit blonde ou brune, riche ou pauvre, anglaise ou japonaise, peut importe. Ce qui compte ce n'est pas ce qu'elle est mais qui elle est. Et elle n'est personne. Elle est une de ses jeunes filles, bientôt femmes et encore enfants. Une de celles qui se cherchent et ne se trouvent pas. Comme il s'en fait des millions dans le monde et certainement au-delà. Celle-là est unique, comme les autres. Elle s'enferme dans ses propres rêves. Elle vit à travers la musique, le rêve et la danse. Elle s'invente des vies, croit trop fort aux contes de fées et joue à la fille forte. Elle voudrait qu'on l'aime, qu'on la chérisse, qu'on la regarde. Elle attend un prince charmant qui vienne l'enlever en lui disant qu'il croit en elle et sera toujours là pour la protéger. Ainsi, elle s'invente un vie de dangers où elle serait l'héroïne forte, distante et protégeant en secret et douleur l'homme qu'elle aime. Qui, bien sur, s'en rendrait compte et ne pourrait plus se passer d'elle.

Mais sa vie est bien loin d'être ainsi. Sa vie est comme toutes les autres. Une vie simple d'étudiante. Une vie que l'on pourrait même qualifier d'heureuse : des études qui plaisent, une famille aimante et unie, une situation stable voir même aisée, un travail agréable, des projets d'études, des amis. Et pourtant, cette fille est comme tous les soirs dans sa chambre, seule à ressasser ses malheurs. On pourrait la prendre pour une pourrie gâtée, non ? C'est que vous n'êtes jamais passé par l'étape de la jeune fille. Je suis certaine que de nombreuses femmes se retrouvent dans cette jeune fille.

Dans la chambre sombre, les mots ont arrêtés de naître sur l'écran. Les doigts ne bougent plus. Un soupir se fait entendre. La jeune fille hésite quand à l'usage de ce qu'elle vient d'écrire. Le publier sur son blog ? Le sauvegarder ? L'effacer tout simplement ?

Elle finira par fermer la fenêtre et par aller se coucher en gardant la voix douce et amoureuse.

Elle travaille demain et elle est fatiguée. Ce soir, elle s'obligera à ne pas commencer une nouvelle histoire. Elle a besoin de sommeil."

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast