ninabel

Utopiste amateur... mais où va le monde ...

Vendredi 8 mars 2013 à 23:09

Nuit noire. Sur une rambarde en pierre, mouillée par la pluie et les embruns, une silhouette. En tailleur, bercée par la musique, une jeune fille admire l'océan. Les vagues s'éclatent sur les rochers à ses pieds pendant que la pluie tombe de plus en plus fort. Complétement absorbée par les lumières des bateaux et de la ville, elle ne prête pas attention aux quelques personnes dispersées autour d'elle. Chantonnant, elle se laisse aller à la pluie, s'étirant comme pour atteindre le ciel. Les gouttes d'eau, de plus en plus violentes, embrassent son visage. Souriant au vent, à la pluie, elle ne cherche aucun abri. Elle profites juste de ce moment, en compagnie de la musique des vagues. Au loin, un bateau sonne son départ. Il s'agit de celui qui va dans son pays d'origine, vers ceux qu'elle aime. Elle aimerai tant pouvoir partager ce moment de bien être avec un certain jeune homme. Pour lui faire ressentir ce qu'elle ressent dans ces moments-là, lui montrer sa vision de la vie. Alors elle ferme les yeux et laisse la musique et les vagues la bercer en imaginant qu'il est là, à ses côtés, ses bras autour de sa taille, la tête dans son cou. Elle se laisse aller à la sensation et sourit. Il est temps de s'en aller de la pluie, de laisser le vent.

"Hey, is everything all right?'
"I was just enjoying the rain, the wind, the music and the waves."

De retour parmi les autres, ces gens qui n'ont rien dis, ces gens qui ont compris. Allons sur les rochers maintenant. Toujours la musique et les vagues.
Parlons de la France, des gens qui y habitent, de la culture. Parlons de voyages. Parlons d'Asie. Parlons de musiques. Parlons de tout et de rien pendant que le vent nous agresse et que les vagues tentent de nous atteindre.
"I consider myself as a random person. But you, you are at a highest level!
Call me Master!
Master of Randomness...
"
Et si on allait quelque part où il fait chaud? Allons prendre un chocolat chaud ou un thé à minuit. Calés dans des fauteuils en cuir, à critiquer les clips musicaux qui passent et à rire de tout et de rien.
 
Parce que je vous connais depuis si peu de temps
Parce que je partages déjà tellement avec vous
Parce que j'aurais aimé qu'il soit avec moi
Une de ces soirées dont je me rappellerais longtemps
 

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast