ninabel

Utopiste amateur... mais où va le monde ...

Dimanche 21 octobre 2012 à 15:18

Je suis rentrée donc!
Je suis rentrée. J'ai vu mes amis, ma famille, mon copain. J'ai vu ma ville, la banlieue, Paris.
J'ai vu des gens qui voulaient me voir, des gens qui sont venus exprès pour moi, des gens qui tiennent à moi. J'ai vu ma meilleure amie qui m'a fait une surprise en invitant des gens de la fac. J'ai vu ces gens, qui sont venus parce que je leur manquais. J'ai vu celui qui fait son macho, qui fait son dur comme si il n'en avait rien à faire de moi et qui toute les trente secondes me demande si tout va bien, parce que sinon il vient tout casser.
J'ai vu ces gamins qui se sont rassemblés parce que je leur ai dis que j'étais de passage et que je repartais le lendemain.
J'ai vu mes parents, qui ont acceptés sans broncher le fait que je ne passe pas souvent à la maison, que je sois avec mes amis et mon copain.
J'ai vu ma soeur, toute contente de me voir.
J'ai vu mon copain. pas du tout content de me voir, juste super heureux :)
J'ai vu mes gamins, tout fous de ma présence, ne comprenant pas trop si je revenait vraiment ou pas et où j'avais été et ^pourquoi je n'étais plus là.

Avec eux, tout était normal. Rien n'avait changé.
Mais pour le reste s'était étrange. La ville n'avait pas vraiment changée, mais je m'y sentais étrange. La grisaille, les barres d'immeubles, le métro, le RER, tout me semblait maussade. Les gens parlant autour de moi en français, cela m'a vraiment perturbée. J'ai du me forcer à parler en français à une vendeuse.
Je me suis vraiment habituée à cette ville, aux bateaux, aux mouettes, au soleil et aux maisons toutes pareils. Je me suis habituée à entendre de l'anglais partout, à devoir penser mes phrases à l'avance.
Dans un sens, ça m'a fait du bien de revenir en Angleterre. A l'aéroport de Bristol, je me suis retrouvée entourée d'anglais, de gens que je ne comprenais pas vraiment. Et je me suis sentie à l'aise. C'est étrange tout de même. Je ne m'attendais pas à me sentir si bien ici, loin des miens.

Alors oui, Paris me manque. Mes miens et mon mien me manquent.
Mais ici, c'est chez moi aussi.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast